0.24°C

Actualités sur les taxis

Les VTC contre les zones apaisées dans Paris

En 2021, la mairie parisienne a émis l’idée d’installer une zone apaisée au centre de la ville de Paris. Mûrement réfléchie, cette décision est censée rééquilibre

r le trafic au cœur de la métropole. Bien qu’elle soit partie sur de bonnes intentions, elle suscite le courroux de certains. À ce jour, les chauffeurs VTC sont les principaux corps de métiers à avoir protesté vivement contre ce projet.

Le concept de la zone apaisée

La zone apaisée est un concept organisationnel déjà pratiqué dans plusieurs villes françaises. En principe, c’est une disposition qui consiste à limiter le trafic interne d’une ville. Dans cette optique, elle destine la voirie à une certaine branche d’usagers : piétons, cycliste, commerçants, personnes à mobilités réduites, transport en commun, artisans… 

Par ailleurs, elle interdit formellement le transit des véhicules. Autrement dit, aucun engin n’est autorisé à traverser sa superficie sans s’y arrêter. À travers ces règles, elle espère rééquilibrer l’utilisation des espaces publics et fluidifier la circulation. Son but est également d’améliorer le charme des rues. 

En ce qui concerne la métropole parisienne, les zones apaisées sont censées intégrer les 5e, 6e et 7e arrondissements situés au nord du Boulevard St-Germain. Elles devraient être délimitées par certains lieux clés : les Grands Boulevards (au nord), le Bd Saint-Germain (au sud), le Bd Bourbon (à l’est) et la Condorde (à l’ouest).

Les contraintes des zones apaisées

Les zones apaisées impliquent certaines contraintes pour être fonctionnelles. Compte tenu de leur ampleur, seules certaines catégories d’usagers peuvent se déroger sans justificatifs à la limitation du transit : taxi, autopartage, VTC, véhicule ministériel, transport en commun, véhicule jouissant de facilités de passage… 

En dehors de ces catégories, tous les autres usagers doivent présenter un justificatif ponctuel ou permanent pour transiter par les zones apaisées. Des postes de contrôles aléatoires seront installés pour veiller au respect de ces règles. Afin de garantir une certaine efficacité, ils seront principalement assurés par la police municipale. 

Une protestation vive des VTC

À l’annonce de la mise en place des zones apaisées, le corps des chauffeurs VTC ne figurait pas parmi les usagers autorisés à transiter sans justificatif. Les travailleurs du domaine ont donc jugé qu’il était utile de manifester pour revendiquer leur droit. Cette protestation est relativement compréhensible au regard des différentes opportunités dans le centre de la ville parisienne. 

En effet, le centre de la métropole comporte plus de 1 800 restaurants et près de 300 hôtels. Les résidents qui y habitent dépassent la barre des 145 000 personnes. Quant aux entreprises, elles sont, en moyenne, au nombre de 50 000 entités. Toutes ces caractéristiques sont les facteurs les plus propices aux activités menées par les VTC. Restreindre l’accès au centre-ville parisien reviendrait alors à faire disparaitre le secteur des VTC. 

L’ayant compris, l’intersyndicale Nationale VTC (INV) a suscité une grande manifestation. Plus de 28 000 chauffeurs se sont alors réunis pour clamer leurs mécontentements. Cette approche a d’ailleurs porté ses fruits, puisque les chauffeurs VTC ont obtenu le droit de transiter sans justificatif dans les zones apaisées. Ils doivent seulement être équipés d’un macaron qui indique leur profession.

Actualités

Image

INFORMATIONS

OFFICIEL TAXI

Annuaire des taxis de france, actualités, vente de licence taxi par JONATHAN PEREZ et localisée dans le Val-d'Oise (95) à Sarcelles.

57 avenue Paul Valéry
95200 Sarcelles, France

Newsletter

Inscrivez vous à notre Newsletter afin de rester informer des dernières actualités
J’ai lu et j’accepte les Termes et conditions