31.3°C

Formation pour taxi

Quelle différence entre taxi et chauffeur VTC ?

Quelle différence entre taxi et chauffeur VTC ?

Les missions d’un taxi

Le métier de chauffeur de taxi est le transport de personnes d’un endroit à un autre de manière plus rapide et plus confortable que dans le transport public.

Il est donc tenu d’assurer des courses pour le compte de ses clients. 

Comme il roule sur la voie publique, le chauffeur de taxi doit avoir une connaissance parfaite de la réglementation du transport routier ainsi que du code de la route. Les chauffeurs de taxi peuvent prendre leurs clients à une station dédiée ou à une adresse indiquée par ceux-ci. La plupart du temps, les taxis attendent près des aéroports, des gares ou de lieux publics très fréquentés. Dans ces endroits, le véhicule doit stationner en fonction de la signalétique indiquée.

La tarification des trajets en taxi se fait au compteur que les chauffeurs laissent tourner dès que les passagers montent à bord du véhicule.

Le chauffeur de taxi peut travailler pour son propre compte (auto entrepreneur, en entreprise individuelle ou micro entreprise) ou en tant que salarié dans une société de transport.

Les contextes de la profession de chauffeur VTC

L’expression VTC signifie « Véhicule de tourisme avec chauffeur » ou encore Voiture de Transport avec chauffeur. Au sens large, la profession regroupe les exploitants mettant à disposition de leurs clients un ou plusieurs véhicules destinés à des transferts entre deux lieux et dont les conditions sont fixées au préalable par les deux parties.

En ce sens, les chauffeurs VTC n’ont pas le droit de stationner ou de circuler sur la voie publique pour chercher leur clientèle. Ils peuvent cependant utiliser une vignette ou un macaron pour stationner temporairement.

En matière de véhicule utilisé, un conducteur VTC a un large choix (limousine, Berline, etc.) du moment qu’il ne dépasse pas 9 places.

Ce type de transport privé vise à offrir des déplacements confortables et rapides. En général, il existe deux catégories de chauffeurs VTC : les travailleurs indépendants et ceux qui adhèrent dans une société par actions simplifiée unipersonnelle. Chacun d’entre peut alors utiliser les plateformes de réservation préalable comme Uber ou Uberpop pour se faire connaître.

Les formations pour être taxi et chauffeur VTC

Ce qui est commun à tous les exploitants de taxis traditionnels ou VTC, c’est l’obligation de passer l’examen pour décrocher une licence de taxi et une carte professionnelle pour pouvoir exercer. Ces épreuves sont organisées par les Chambres de Métiers et de l’Artisanat.

C’est dans la préparation de cet examen spécifique qu’intervient la formation initiale. Pour les VTC-taxis, cette formation Vtc est dispensée par un centre de formation spécialisé. Elle traite généralement des sujets évoqués dans les épreuves d’admissibilité tels que la sécurité routière, la réglementation nationale, le français, etc. Le développement commercial y est également abordé pour mieux promouvoir cette activité professionnelle.

Tous les cinq ans de l’exercice de sa profession, tout chauffeur de taxi doit obligatoirement suivre une formation dite formation continue.

Ajoutons qu’il faut également:

  • Être titulaire du permis B
  • Avoir un casier judiciaire vierge
  • Avoir un statut juridique 
  • Avoir une assurance responsabilité civile professionnelle

Les différences entre taxi et chauffeur VTC

La distinction principale entre un taxi et un VTC réside dans la qualité de la prestation. Concrètement, cela veut dire quoi ? Par exemple, si la facturation des courses se fait au compteur pour les taxis classiques, elle est fixée à l’avance pour les VTC. En clair, les VTC se trouvent plutôt dans la catégorie « location de voiture avec chauffeur ». Ainsi, si vous prenez des bagages ou des passagers en plus, il n’y aura pas de frais supplémentaires. Les VTC sont donc plus avantageux si vous envisagez des déplacements longue-durée.

A la différence des taxis, les VTC offrent une certaine discrétion car ils sont dépourvus de lumineux taxis. Les véhicules destinés au transport par véhicule de tourisme avec chauffeur.

En général, si on ne prend le transport public, c’est par souci de ponctualité. Le petit plus des VTC par rapport aux taxis classiques, c’est qu’ils sont équipés de GPS permettant de repérer les bouchons et ainsi de les éviter.

La différence de prix entre taxi et VTC

Au tout début, la profession de chauffeur VTC a été créée pour une catégorie précise de personnes appelée la Grande remise : financièrement aisées et exigeantes. Aujourd’hui, les VTC sont considérés par les usagers du transport routier au même titre que les taxis, c’est-à-dire accessibles à un plus grand nombre de clients.

De l’autre côté de la ligne, les chauffeurs VTC sont plus libres dans la possibilité de fixer le prix de la course. Ce qui n’est pas le cas des taxis. Toutefois, la concurrence déloyale est interdite. Ils ne doivent pas proposer des services à perte.

Dans certains cas où les clients n’ont pas beaucoup de trajets à faire, ils préfèrent prendre le taxi car c’est moins onéreux. Cela n’empêche pourtant pas les mauvaises surprises qu’on peut parfaitement éviter avec la réservation au préalable de VTC. En bonus, ces derniers offrent un confort que les taxis n’ont pas car chaque véhicule utilisé comme VTC doit remplir certaines conditions claires et précises en matière de commodité.

Actualités

Image

INFORMATIONS

OFFICIEL TAXI

Annuaire des taxis de france, actualités, vente de licence taxi par JONATHAN PEREZ et localisée dans le Val-d'Oise (95) à Sarcelles.

57 avenue Paul Valéry
95200 Sarcelles, France

Newsletter

Inscrivez vous à notre Newsletter afin de rester informer des dernières actualités
J’ai lu et j’accepte les Termes et conditions